10 ans de vie commune à travers « le chaud et le froid »

Le deuxième sous-ensemble du test était un système électrique central de 1998, installé dans un climatiseur. Ce sous-ensemble a lui aussi fait l’objet d’un test thermique stationnaire avec un courant constant de 20 A.

Le même test a permis d’examiner le comportement thermique d’un sous-ensemble identique en technique de soudage. Les résultats montrent clairement que le sous-ensemble press-fit était de 15 à 20° plus froid que le sous-ensemble en technique de sousage, au bout de 10 ans d’utilisation.

Là où les techniques d’insertion en force et de soudage ont été comparées, la différence était d’env. 10K, que qui pour la connexion soudée représentait une augmentation de température de 50 % supérieure à celle de la connexion press-fit.

retour